Côtes de blettes en velouté, miettes de roquefort

velouté rustique de blanc de bletteUne préparation rustique pour ce légume rustique.

La blette? Berrk comme disent les petits. Franchement, moi j’adore le vert. Les côtes par contre, je trouve ça fade. C’est pour ça d’ailleurs que je préfère les blettes sauvages avec beaucoup de feuille et de toutes petites tiges.

Mais voilà. Ici les jardiniers mettent un point d’honneur à avoir des côtes très larges. Il y en a même qui jettent la feuille ! Alors on vient de m’en donner un beau bouquet de blettes de jardin et comme je n’aime pas jeter, j’ai concocté ce velouté de blancs.

Après l’avoir dégusté, vraiment, maintenant vous pouvez me donnez des tonnes de côtes de blettes, je vous jure que je saurais quoi en faire 🙂

Alors merci à Annie et Philippe mes fournisseurs exclusifs !

Quant au vert, il ne perd rien pour attendre.

Recette pour quatre belles assiettes

Pour la soupe : Un kilo de côtes de blettes, un oignon, 10 feuilles d’oseille, une dizaine de petits lardons très secs, une cuillère de saindoux, quelques graines de livèche (ou un peu de céleri), deux bouquets de jeune feuilles de sauge, sel poivre, 1 litre et demi d’eau, une cuiller à café de perles du japon (ou tapioca).

Pour les miettes de roquefort: 4 tranches fines de roquefort de quelques grammes

Faire revenir oignon taillé en lamelles et les lardons dans le saindoux, puis ajoutez vos feuilles de sauge hachées et vos feuilles d’oseille (pas les tiges). Faîtes fondre.

Préparer vos côtes de blettes et coupez les en fins tronçons . Faîtes les revenir avec votre mélange odorant que vous portez à feu vif. Ajoutez vos graines de livèche (si vous utilisez un céleri frais, faîtes le fondre en même temps que la sauge). Ajoutez votre eau, sel, poivre et le tapioca. Portez à ébullition moyenne pendant peut être 30 minutes (il faut que les côtes soient bien fondantes).

Pendant ce temps disposez dans une poêle anti adhésive vos quatre morceaux de roquefort espacés. Faîtes chauffer à feu vif jusqu’à ce que le mélange blondisse. Retirez du feu et laissez refroidir.

Mixez la soupe quand elle est prête. Le tapioca donne un beau velouté sans troubler la soupe, contrairement à la pomme de terre.

Servez et au centre de chaque assiette placez le roquefort qui s’émiettera une fois refroidi. J’en ai mis peu non par souci d’économie mais la puissance du goût peut effacer celui de la soupe.

Au final les ingrédients de base parfument la côte de blette qui amène juste un léger goût amer à la soupe.

Comme ça on ne jette pas et on se régale quand même. Et on dit plus berrk, sinon…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s