Pennes rigatte au thon et calamars sautés

Pennes rigatte au thon et calamars sautés

Un bon plat de pâtes, sans prétention, avec une sauce bon marché, aux senteurs du Sud.

Un petit tour au frigo et dans les placards et voici un plat de pâtes riche en goût pour accompagner mes malheureux encornets rouges que je viens d’acheter sur un coup de tête.

Je vous donne mon secret, pas très original mais terriblement rital.

Ingrédients pour 4 personnes :

Une boîte de thon en miettes au naturel de 185 g (135 g égoutté) – Une petite boîte de 385 g de pulpe de tomate en dés – les bases de tige d’un bulbe de fenouil – une belle échalote – une gousse d’ail – Une petite carotte – 40 g de céleri rave – 2 cuillers à soupe d’huile d’olive – une cuiller à soupe d’origan séché – une tomate séchée – sel – poivre

600 g de calamars rouges frais

Des pennes rigatte pour 4 de préférence tréfilées en moule de bronze

Parmesan

Pour la sauce (1 heure avant)

Dans l’huile d’olive faîtes fondre ensemble échalote et fenouil hachés menus, carotte et céleri râpés.

Quand ça prend couleur, ajoutez l’ail haché et laisser colorer une minute ou deux.

Ouvrez la boîte de miettes de thon, ajoutez dans la casserole avec l’eau, puis la pulpe de tomates, l’origan, la tomate séchée taillée en lamelles.

Laisser mijoter à petit feu une bonne demi heure.

Mettez à bouillir  l’eau des pâtes puis préparez les.

Videz les calmars, taillez le coffres en rondelles et les tentacules par groupes de 2 ou 3.

Faîtes réduire la sauce au thon pour qu’elle soit courte.

Mélangez les pennes al dente égouttées à la sauce.

Servez dans des assiettes creuses avec du parmesan.

Dans une grande poêle, faîtes sauter à feu très vite 2 minutes les calmars et mettez les sur les pâtes au thon.

Si vous n’avez pas de calmars, vous pouvez servir les pâtes sans, c’est déjà un régal !

Avec un bon vin rouge du Sud type Minervois ou Saint Chinian, vous allez encore plus apprécier.

 

 

 

 

Publicités

Marmite de paleron et légumes à l’orientale

marmite-de-paleron-et-legumes-a-lorientale

Un bouilli de haut goût pour régaler grands et petits

Il paraît que le couscous est le plat préféré des français. Et je ne sais pas ce que vous en pensez mais ce qui fait le plat c’est une bonne semoule et une bonne « chorba » (bouillon).

Le paleron, morceau à mijoter, gélatineux, est à mon avis le morceau de bœuf qui donne le plus de goût à ce type de plat (sinon le collier et la poitrine d’agneau c’est du délice aussi). Et puis pour ne rien vous cacher j’ai profité d’une promotion pour cuire un beau morceau de paleron de presque 2 kilos, faut ce qu’il faut !

Pour les ingrédients :

Un beau morceau de paleron de bœuf – huile d’olive –  un oignon – 3 carottes – 3 panais -2 raves – une branche de céleri – un fenouil – une boîte de concassée de tomates – une cuiller à café bombée de ras el hanout – une tranche de citron (juste la pulpe) – sel – eau

Là aussi c’est pas compliqué.

Faîtes d’abord tevenir votre paleron sur toutes les faces pour qu’il dore. Ensuite rajoutez le sel , les épices, les tomates, l’eau pour couvrir, l’oignon coupé en lamelles, le céleri en morceaux de 7 cm, le fenouil en 8 « quartiers » (ce n’est pas le bon mot, puisqu’il y en a 8).

Laisser bouillir à petit feu deux bonnes heures.

Ajoutez les autres légumes coupés en gros morceaux. Laisser encore mijoter une heure.

Quand tout est bien cuit, servez avec de la semoule ou comme je l’ai fait, avec du millet (c’est une céréale sans gluten). C’est excellent aussi. Il n’y a qu’à le faire dorer à sec puis le faire cuire et gonfler en arrosant avec de la chorba.

Je n’ai pas de photo. Une autre fois…

Mon pâté de tête

pate-de-tete

ça vaut vraiment le coup de faire sa tête de cochon !

La couenne, le cartilage, la gelée : ou l’on déteste, ou l’on s’en régale. Pour tout vous dire, moi, c’est mon péché mignon. Alors de temps en temps je me cuisine un pâté de tête. la seule petite originalité est dans le bouillon qui a une petite touche asiatique.

Ingrédients : Une tête de porc déjà ébouillantée (en principe c’est vendu comme ça, sinon faîtes le),

Pour le bouillon : une carotte, un oignon, un vert de poireau, un peu de céleri (boule dans ce cas, mais branche si vous voulez), deux champignons bruns, 3 yeux de badiane, 4 clous de girofle, 3 tiges de persil plat avec les feuilles, un quart de bulbe de fenouil, un verre de vinaigre de cornichon, sel et poivre.

Pour le pâté : une vingtaine de feuilles de persil plat que vous hachez menu-menu.

La recette

Coupez en petits morceaux l’ensemble des éléments de la marinade et mettez les dans un grand fait tout avec votre tête (de cochon). Remplir d’eau à affleurement. Mettez à bouillir tranquillement puis laissez cuire à petit feu très doux. Vous devez avoir une ébullition très discrète.

Il faut au moins deux heures et demie pour que vos viande soient cuites, moi ça a même cuit 3 heures à partir de l’ébullition. Regardez avec la pointe d’un couteau et arrêtez quand ça vous plait.

Sortez la tête dans un grand plat.

Filtrez votre bouillon en laissant le fond où toutes impuretés se sont déposées. Faîtes le bouillir à gros feu pour qu’il réduise au moins à moitié, et même au trois quarts. Avec un litre et demi restant vous devriez avoir une belle gelée.

Détachez les chairs de la tête, taillez en petits dés. Mettez dans un grand saladier. Rajoutez votre bouillon (là aussi laissez le fond, il doit encore y avoir des impuretés) et votre persil. Mélangez. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

Constituez votre pâté de tête dans des moules.

Laissez prendre en gelée (il faut au moins douze heures).

Vous pouvez la manger avec des cornichons, en tranches fines avec une vinaigrette mais essayez la grillée en tapa, c’est un délice. Même les récalcitrants adorent. Allez voir la recette là.

 

Seiche sautée aux légumes d’hiver

Wok de seiche au céleri -

Des parfums puissants et inattendus pour ce plat vite cuisiné.

Voici une variante de mon wok de seiches au céleri rave  que j’ai enrichi.

Vous avez compris que je fais beaucoup de plats à l’inspiration sur une visite surprise de mon frigo (et de mon congélateur). Je me suis donc inventé pour moi tout seul ce wok que je re-servirai à coup sûr avec des légumes qui finissent plutôt moulinés dans un potage. Là au moins ils finissent avec panache !

Il y a un peu de préparation mais en 5 minutes c’est cuit. Idéal quand vous avez du monde et que vous ne voulez pas rester derrière les fourneaux.

Voilà les ingrédients pour une personne, mais vous pouvez adapter

2 seiches moyennes (décongelées)

Une cuiller à café d’huile pépin de raisin – Un demi oignon rouge – 10 mm de gingembre frais – Une demi cuiller à soupe de jus de citron – 5/6 feuilles de vert de poireau

En tranches de 5 mm environs :

-2 tranches de céleri rave

– 3 tranches de courge butternut

– 4 tranches de radis noir

1 – Taillez en fines lamelles les seiches, réserver les parures non consommables : peau, bec …(hors entrailles que vous jetez mais là elles sont lavées, pas de souci

2 – épluchez le gingembre, réserver la peau (lavée) et hacher la racine menu.

3 – épluchez le céleri, réservez aussi la peau lavée

4 – Taillez en lamelles votre vert de poireau.

5 – Dans une casserole, faîtes revenir à feu vif sans matière grasse : peaux de céleri et de gingembre, la moitié du gingembre coupé, le vert de poireau. Dès que ça commence à brunir ajoutez vos parures de seiche puis mouillez avant que ça brûle (le fond de votre casserole est caramélisé). Mouillez d’un demi litre d’eau. Sel. Jus de citron.

6 – Laissez le bouillon se faire 20 minutes à petite ébullition.

7 – Taillez tous vos légumes en très fines lamelles de 3 millimètres.

8 – Préparez un riz basmati vapeur

9 – Passez le bouillon puis faîtes le réduire jusqu’à 10 cl. Au besoin épaissir un peu avec ce que vous avez l’habitude d’utiliser (pour moi c’est de la gomme de konjac).

10 – Maintenant c’est la cuisson.

Faîtes chauffer votre huile. Faîtes revenir en tournant l’oignon rouge avec le gingembre.

Ajoutez les lamelles de courge butternut . Faîtes revenir en tournant une minute.

Ajoutez les lamelles de céleri . Faîtes revenir en tournant une minute.

Ajoutez les lamelles de radis noir . Faîtes revenir en tournant une minute.

Ajoutez le lamelles de seiche et le bouillon et faîtes revenir encore une minute, pas plus sinon elles seront dures. Là elles sont parfaitement tendres.

Vos légumes doivent être cuits mais croquants.

11 – Servez avec le riz basmati, vous serez surpris du contraste des saveurs.

A mon avis en tapa dans une petite assiette (sans le riz) ça doit le faire aussi.

 

Wok de seiche au céleri rave

wok de seiche au céleri raveSimplissime et goûteux, souterrain et marin.

L’avantage de ce plat c’est qu’il ne prend que 5 minutes à cuire si vous avez préparé vos ingrédients. On y retrouve des saveurs fortes. Peut se servir en tapa au milieu d’une table ou dans de petites coupelles, avec un bon blanc, entre amis de préférence. Et vous ne passez pas votre vie en cuisine.

Ingrédients pour 2 personnes avec du riz ou pour une seule en plat unique

4 seiches moyennes (8 à 10 cm) nettoyées et vidées – 2 tranches de 4 mm de céleri rave – Un oignon rouge – Le jus d’une rondelle de citron – 5 cl de fond de viande – Poivre – Sel (si besoin) – Une cuillère à soupe d’huile d’arachide

Recette

Taillez votre oignon en gros pétales, votre céleri en quadrilatères, vos seiches dans la longueur en fines lamelles.

Faîtes chauffer l’huile dans le wok. Mettez vos pétales d’oignons, faîtes revenir 2 minutes en tournant.

Rajoutez votre céleri, faîtes revenir une minute en tournant.

Rajoutez vos seiches, faîtes revenir une minute en tournant.

Versez votre fond de viande et le citron, laissez mijoter une minute ou deux. Vos seiches doivent rester moelleuses, vos légumes croquants. Poivrez, rectifiez si besoin l’assaisonnement.

PS – Si vous travaillez sur des fonds déshydratés, vous pouvez rajouter une cuillère à café de maïzena pour épaissir un peu afin que ça enrobe vos aliments.

Rien n’interdit un fonds de poisson pour les végétariens ou un bouillon de légumes concentré (préférable à mon avis).

Vous pouvez servir avec un riz basmati vapeur.

Pot au feu de saint Jacques

pot au feu de saint Jacques

Un bouillon parfumé, une liaison au corail, un résultat goûtè et délicat.

On peut faire ce pot au feu en entrée ou en plat principal (comme ici), il suffit de changer les quantités.

Ingrédients pour 2 en plat principal : 2 verts de poireau, une tranche de céleri boule de 5 mm, les tiges de deux bulbes de fenouil, une tranche de citron non traité de 5 mm, une quinzaine de filaments de safran,  une tomate séchée, une cuillère à soupe d’huile d’olive, 40 g de lentilles vertes du puy, 40 g d’orge perlé, 10 coquilles saint jacques fraîches.

1 – Préparez votre bouillon de légumes. Taillez finement vos verts de poireaux dont vous conserverez néanmoins quelques centimètres dans la parti la plus tendre.  Épluchez votre rondelle de céleri et récupérez la peau et quelques tranches de blanc dans l’extérieur (réservez le reste). Taillez en rondelles vos tiges de fenouil et conservez là aussi dans la partie tendre quelques centimètres pour plus tard.

2 – Faîtes chauffer l’huile dans une casserole, faîtes revenir vos légumes à feu vif, quand ils ont bien sué, rajoutez la tranche de citron, puis mouillez avec 75 cl d’eau, salez et poivrez, ajoutez vos filaments de safran. Laissez prendre du goût 30 minutes.

3 – Dans une autre casserole faîtes bouillir de l’eau salée, ajoutez l’orge perlée puis 10 minutes après vos lentilles, laissez cuire ensuite le tout 20 minutes. Égouttez, refroidir.

4 – Pendant ce temps préparez vos saint Jacques, noix et corail,  si votre poissonnier ne l’a pas fait. Chef Simon comme d’habitude vous donnera la procédure à suivre.

5 – Occupons nous maintenant des légumes du pot au feu. Taillez le fenouil comme le poireau restant en très fines tranches, ainsi que la tomate séchée bien sûr – où avais-je la tête? Quant au céleri vous allez le tailler en tous petits cubes.

6 – Filtrez votre bouillon de légumes. Prélevez 5 cl que vous mettez dans le bol de votre mixer, laissez tiédir puis mettez vos coraux de saint jacques. Mixez, vous obtenez une crème un peu épaisse.

6 – Ramenez le reste du bouillon à petite ébullition, mettez les tranches de tomates séchée et le poireau, laissez revenir à ébullition. Allez-y, c’est au tour du fenouil. Laissez à petits bouillons 2 minutes puis allez-y, céleri ! Laissez revenir à légère ébullition. Prenez 5 cl de bouillon que vous filtrez et mixez avec le corail. Encore 2 minutes puis mettez vos saint jacques avec les légumes ainsi que vos lentilles et l’orge perlé. Laissez revenir à petit bouillon. Renouvelez encore deux fois l’opération de 5 cl de bouillon mixé avec le corail.

Guettez à la consistance la cuisson de vos saint jacques qui doivent devenir fermes tout en restant souples (peut être 5 minutes?). Quand c’est bon versez votre sauce au corail à tout petit feu toujours et mélangez. ça épaissit votre bouillon. Faîtes gaffe que ça ne coagule pas.

Si vous avez déjà fait une liaison au jaune d’œuf ça marche pareil.

Voilà, vous pouvez servir. C’est un vrai régal. Les légumes sont croquants. Le bouillon est iodé et crémeux, les noix de saint jacques savoureuses.

Tortis aux crevettes et pamplemousse

torti crevettes pamplemousse

Encore des pâtes !

Ingrédients  (pour 2) : 20 crevettes entières cuites – 5 mm de gingembre – un œil d’anis étoilé (badiane) – 200 g de de mange-tout – 6 champignons bruns (ou de Paris)  – 100 g de céleri rave – 150 g de tortis – un pomelo – une cuillère d’huile de pépin de raisin – sel – poivre

Décortiquez les crevettes, gardez les têtes et carapaces, faîtes les revenir à feu vif dans une casserole, rajoutez votre gingembre en fines tranches puis la badiane, mouillez d’un demi litre d’eau, laissez cuire à gros bouillon 20 minutes, filtrez.

Pendant que le jus de crevette se prépare :

Cuisez vos pâtes pour qu’elles restent encore très fermes (5 minutes) puis égouttez les et refroidissez les.

Sortir les suprêmes de votre pomelo, réservez les jus à part en pressant bien.

Préparez vos mangetout.

Taillez de fines lamelles (5 mm) de céleri rave

Taillez en tranches de 5 mm vos champignons.

Dans un wok, mettez le jus filtré de crevettes, y cuire 5 minutes environs vos mangetout, puis le céleri pour 2 minutes.  Ajoutez le jus de pomelo puis les tortis et les champignons pour 2 minutes  et terminez avec les crevettes (juste les réchauffer).

Le jus doit être court.

Servez.

Salade de légumes rapés au boeuf fumé

Salade d'olivierCe soir je n’avais pas une faim de loup mais cependant du monde à nourrir. Une salade !!! voilà ce qu’il nous faut.

Ouvrir le frigo, regarder ce qu’on y trouve et essayer d’en faire quelque chose de savoureux et cohérent.

Voilà ce que ça donne (pour trois personnes):

Pour la sauce (type asiatique) :

Deux cuillers à soupe (C.A.S.) de jus de citron

1 C.A.S. de sauce soja

Un pouce de gingembre frais

Une demi échalote

Une cuiller à café  (CAC) de sucre

4 CAS d’huile neutre (tournesol par exemple)

1 CAC d’huile de sésame

Des pluches de fenouil

Une demi CAC de fécule de maïs (ou de gomme de konjac ou de xanthane)

5 cl d’eau

Passer le tout au mixer, ça vous fait une sauce goûteuse et onctueuse

Salade

5 feuilles de baravia

4 feuilles de chou chinois

5 champignons bruns

Un tiers de betterave chiogga (rose et blanche)

50 g de céleri boule

5 tiges de fenouil

4/5 tranches de bœuf fumé (fabrication maison mais avec du pastrami ça doit bien le faire)

10 feuilles de coriandre hachée

100 g de vermicelle de riz préparé

Couper la salade et le chou en fines lanières ainsi que le boeuf, râper la betterave et le céleri, couper les champignons et le fenouil en très fines tranches (mandoline 2 mm).

Mélanger le tout avec la sauce, saupoudrer de coriandre hachée.

Finalement ça a du goût, c’est agréable, c’est frais,n flatteur au regard !

La photo elle est de mon invité mais franchement il est capable de beaucoup beaucoup mieux.