Fraises au basilic

Fraises au basilic

Simple comme bonjour

Pas grand chose à dire: des fraises, un peu de cassonade et du basilic pourpre haché.

C’est simple et c’est bon.

Vous pouvez essayer aussi avec de la menthe ou de la coriandre, ça marche bien aussi.

Quelques gouttes d’huile d’olive fruitée aussi, vous verrez, c’est surprenant et ça fait ressortir le goût de la fraise.

 

Fraises au sucre à ma façon

Fraises au sucre à ma façon

Un dessert de printemps, frais et original

Fraises au sucre à ma façon 2

 

Nous allons utiliser nos fenouils confits là où ils excellent : dans les salades de fruits.

Je vous ai déjà parlé je crois du goût umami, le fameux cinquième goût qui n’en est pas un puisqu’en fait c’est un exhausteur de goût.

La famille des anisés fait partie de « l’umami ». D’ailleurs lorsque les fraises manquaient de goût, ma mère y rajoutait toujours une goutte d’anisette (le pastis de « là bas ») pour les rendre plus savoureuses. Et ça marchait.

Alors je n’ai fait que copier (dans les émissions culinaires on dit ré-interpréter ou s’approprier, ça fait tout de suite plus chic).

Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin, vous voyez la photo (pas très nette d’ailleurs).

Sachez simplement que les fraises marinent dans le sirop de sucre des fenouils avec quelques cuillers de brunoise de fenouil et de zeste de citrons confits.

Je rajoute ma « lyre  » de fenouil pour servir et une feuille de menthe pour la déco.

Pour les indécrottables, ne mettez pas la lyre de fenouil. Ils se régaleront sans reconnaître le fenouil dans la soupe.

Le goût et vraiment derrière et il sert les fraises.

Le citron amène la fraîcheur.

Bien sûr vous pouvez rajoutez des tuiles, de la chantilly… mais c’est très bon comme ça aussi.

Carpaccio de fraise à la verveine et au fenouil

Fraise à la verveine et au fenouilUn dessert printanier, tout en légèreté.

Ce midi j’ai fait un repas plantureux (mais aussi délicieux). Il faut bien manger le soir. On peut se régaler en mangeant, léger, même très léger, à condition de renforcer les goûts. Voici donc un dessert très « basses calories » mais dont on se pourlèche les babines.

Rien de très compliqué

Ingrédients pour 2 personnes : 200 g de fraises – 15 feuilles de verveines- Les tiges d’une bulbe de fenouil et les pluches – agar agar – konjac – édulcorant

Recette :

Taillez les tiges de fenouil en petite brunoise et mettez les à confire dans de l’eau additionnée de l’équivalent de 1 cuillère à soupe de sucre (attention à ce que votre édulcorant se réchauffe bien, vérifiez). Vous pouvez aussi mettre une cuillère à soupe de sucre à la place si vous êtes pas dans une phase de régime « dur ». Mettez la à refroidir dès qu’elles est tendre sous la dent avec un peu de mâche quand même.

Faîtes infuse vos feuilles de verveine dans 10 cl d’eau bouillante. Filtrer. Ajoutez l’équivalent d’une cuillère à soupe d’édulcorant (mêmes remarques que précédemment), une pincée d’agar agar et une pincée de konjac. Vous retrouverez une consistance sirupeuse. Si vous prenez du sucre, vous embêtez pas, il donne la texture.

Faîtes refroidir. Mettez dans votre plat de présentation.

Taillez vos fraises en carpaccio, mettez dans le sirop ainsi que la brunoise. décorez avec les pluches de fenouil (si vous avez de pluches de cerfeuil, cela renforcera le goût anisé).

Laissez mariner une demi-heure au frais.

Régalez vous.