Taboulé chou fleur, radis et lentilles corail

Taboulé de crucifères et lentilles corail

Une salade bluffante qui fera aimer le chou fleur aux plus récalcitrants !

L’idée n’est pas de moi, vous avez des dizaines de taboulés de chou fleur sur internet. On me l’a conseillée, je l’ai faite à ma façon qui en vaut bien d’autres.

Ingrédients pour 4 personnes (entrée ou accompagnement)

6 belles fleurs de chou fleur, bien blanches – Une dizaine de radis – un demi verre de table de lentilles corail – 2 belles tomates allongées, type roma –  Une tige d’oignon vert – 8 branches de persil – 8 branches de coriandre – Une branche de santoline – Deux cuillers à soupe de jus de citron + 3 gouttes – une pincée de bicarbonate de soude – sel – paprika fort – 2 cuillers à soupe d’huile d’olive

Recette

Mixez en plusieurs fois les radis et les fleurs de chou fleur pour les réduire en semoule fine – mettez dans un plat avec le sel et le jus de citron.

Hachez fin vos herbes et votre oignon vert. Versez dans le plat.

Lavez vos tomates, épluchez les et videz les (réserver l’eau de végétation, les graines et la peau) puis coupez la pulpe en petits cubes. Versez dans le plat.

Faîtes cuire vos lentilles al dente (une dizaine de minutes) avec la pincée de bicarbonate et les 3 gouttes de jus de citron. Passez les sous l’eau très froide dès qu’elles sont à votre goût. Versez dans le plat.

Mixez vos déchets de tomates réservés, mettez dans le plat.

Au moment de servir ajoutez deux cuillers d’huile d’olive et votre paprika fort.

Bluffant, goûteux, rafraichissant, croquant, coloré…

Petites remarques

1 – La santoline est un arbuste dont les feuilles sentent fort l’olive. Si vous n’en avez pas, mixez deux olives vertes avec vos radis ou rajoutez de l’huile d’olive.

2 – Même si le taboulé désigne habituellement une salade de boulgour et d’herbes, le terme est adapté puisque, en arabe, il signifie « salade assaisonnée ».

3 – On pourrait essayer ce taboulé avec d’autres légumes durs style carottes, céleri rave, betterave crue, navet… N’hésitez pas à me faire part de vos essais culinaires !!!

4 – Pourquoi pas sur un buffet d’été pour étonner vos convives et être le héros de ces dames qui aiment leurs « p’tites salades avec leurs p’tits légumes », selon Florence Foresti?

Publicités

Cailles braisées automnales, pilaf de quinoa et lentilles corail

cailles automnales

Pour 3 personnes :

Pour les cailles

Trois cailles

10 oignons grelots

12 champignons bruns

2 tranches de jambon fumé

Une quinzaine de raisins secs

Une tranche de céleri boule (ou une petite branche de céleri vert)

6 brins de coriandre fraîche

10 cl de vin blanc (ici roussane de l’Ardèche)

1/2 cuiller à café d’armagnac

Huile d’olive

Pour le « pilaf »

Un petit verre de 10 cl avec moitié quinoa moitié lentilles corail

Une tomate séchées coupée en petit dés

Une échalote itou

Une quinzaine de feuilles de coriandre fraîche hachée

Le jus des cailles

Recette

Une heure avant : faîtes chauffer puis flamber le mélange vin blanc / armagnac. Y faire tremper les raisins secs.

Faire dorer les cailles à l’huile d’olive dans une cocotte.

Les retirer, faire revenir à leur tour les oignons grelots, le jambon en lanières, le céleri en petits dés, puis les champignons préalablement brossés.

Remettre les cailles avec le vin blanc et les raisins.

Faire mijoter une petite heure.

Pour le pilaf , faire revenir l’échalote dans l’huile d’olive puis quand elles sont translucides le mélange quinoa lentilles (que vous rincez au préalable bien sûr, faut tout vous dire!). Il devient pas vraiment translucide mais luisant. Mouillez avec les jus des cailles  et ajoutez les tomates séchées et laissez cuire une vingtaine de minutes en faisant le niveau régulièrement. En vingt minutes à peu près c’est bon. Saupoudrez de coriandre fraîche.

Régalez vous. C’est goûteux !

Petits trucs:

1 – cuire votre pilaf al dente pour deux raisons :

– les lentilles se défont et c’est pas terrible et un peu de craquant ça va pas si mal

– les sucres lents trop cuits se transforment en sucres rapides. Autant manger un gâteau !

2 – Une légumineuse cuite avec un féculent facilite l’absorption des protéines végétales (ce qui a peu d’importance puisque le bouillon comme la bête sont pleins de bonnes protéines animales plus faciles à assimiler, mais on sait jamais, si vous invitez un végétarien…)

3 – Pour les gourmands vous pouvez terminer le plat avec une bonne cuillère de crème fraîche que vous faîtes réchauffer. Mais sans être spécialement régime je trouve très bon comme ça. A vous de voir.

4 – J’ai pas de brosse pour les champignons. Un bon papier essuie tout fait bien l’affaire.