Côtelettes de poulet au barbecue

Cotelettes de poulet au barbecue

Des cuisses désossées cuites à point, un régal !

Les cuisses de poulet au barbecue, c’est long à cuire, c’est brûlé dehors et cru dedans… Oui, sauf si vous réglez le problème d’avoir une épaisseur de cuisson homogène : c’est l’intérêt de cette présentation « en côtelette ».

Rien de plus simple, il vous suffit de fendre le pilon puis d’enlever l’os à partir du haut de la cuisse, de bien couper les nerfs à la jointure et ensuite vous coupez l’os à peu près à la moitié du pilon.

Votre cuisse de poulet prend maintenant une forme triangulaire. Elle est prête à être cuisinée.

Pour compenser la sécheresse de la chair, je l’ai mise à mariner.

Voici le mélange, d’inspiration libanaise : curcuma cru, gingembre cru, échalote,  jus de citron, cannelle, cumin, paprika fort, sumac, huile.

J’ai tout passé au mixeur pour avoir une pâte que j’ai tartinée sur mes cuisses et hop, au frigo pendant quelques heures.

Vous salez au moment de griller. Il faut une chaleur moyenne pour cuire les cuisses. Quand vous piquez et qu’il sort un jus clair, c’est cuit. Je dirais un quart d’heure. Surveillez bien. C’est fonction de l’intensité de votre feu et de l’épaisseur de vos cuisses de poulet. Là ce sont de belles fermières.

A servir c’est bien grillé et croustillant avec une belle jutosité dedans. Un délice.

 

 

Publicités

Grignottes de poulet au curry

grignottes de poulet au curryChauds ou froid, on les mange avec les doigts !

Pour égayer un buffet, pour une soirée sans chichi, pour un barbecue, une recette facile et savoureuse.

Les pilons sont précuits à basse température dans la marinade, ils seront grillés au dernier moment en quelques minutes !

Pour 12 pilons de poulet (environs 1 kg)

Marinade – Une tranche de citron de 1 cm – Une cuillère à soupe de curry – Un demi oignon (ou une échalote) – 2 cuillères à soupe d’huile d’arachide – sel – 2 cuillères à soupe d’eau.

Mixez ensemble les ingrédients de la marinade. Rajoutez l’eau si besoin pour obtenir une sauce liquide mais épaisse.

Avec la moitié de la marinade, enduire vos pilons de poulet, les entasser dans une cocotte ou un plat à four couvert. Passez au four à 115° environs une heure. Vos pilons doivent être à 65° au cœur. Vous pouvez cuire plus longtemps, ils n’en seront que plus tendres. Mieux vaut baisser le four à 90° dans ce cas.

Sortir vos pilons. Récupérez le jus de cuisson en le filtrant. Tenez le frais et dégraissez-le. Il vous fera une excellente base pour parfumer un riz ou une poêlée de légume.

Vous pouvez précuire vos pilons la veille ou l’avant-veille. Au contraire, ils s’imprégneront du goût de la marinade.

Pour les griller, ré-enduisez les du reste de marinade. Passez le sous le grill où au barbecue en les tournant pour qu’ils dorent bien. En 5 minutes c’est prêt.

Pour le buffet, si vous les servez froids, faîtes les deux opérations à l’avance.

C’est délectable, c’est fondant, sans être sec (merci la cuisson basse température !), on se lèche les doigts !

Commentaires :

1 – Pour faire plus classe, vous prouvez préparer vos pilons en manchons (comme sur la photo). Coupez la peau et les tendons vers le haut du pilon. Ramenez la chair vers le bas. Coupez le haut de l’os avec un sécateur. Pour le reste vous faîtes pareil.

2 – Vous pouvez garder le haut de l’os et la peau pour faire un bouillon de volaille. C’est plein de goût !

3 – Vous pouvez également faire mariner quelques heures auparavant. Mais dans la mesure où il y a une cuisson lente derrière, je trouve que ce n’est pas nécessaire.

 

 

 

 

Gigolette de poulet à la sauge

Gigolette de poulet à la saugeVoici un plat qui ravira les grands et les petits. Ce n’est rien d’autre qu’une cuisse de poulet, mais attention, ça en jette, même si la photo est pas grandiose, mais alors vraiment pas!

La première chose c’est de préparer les gigolettes ou jambonnettes. En fait il faut enlever l’os de la cuisse, couper le haut de la jambe et tirer la peau pour donner la forme d’un jambonneau. Sur internet il y a plein de démonstrations.

Ma farce c’est un hachis de sauge, d’ail, d’écorce de citron râpée, d’un peu de jambon cru et d’huile d’olive et de poivre.

Ensuite j’en ai farci chaque gigolette et au lieu de les attacher je les ai roulées dans du film alimentaire pour leur donner une belle forme conique.

Puis j’ai mis ces petits chefs d’œuvre (restons modeste) dans une cocotte, avec de l’eau, du sel du poivre, des écorces de citron, de la sauge, deux gousses d’ail entières, les os des poulets désossés et j’ai mis tout à mijoter dans le four à thermostat 115° (l’eau reste environs à 85/90°) pendant 2 heures et demi.

Ensuite j’ai laissé refroidir mes gigolettes dans leur bouillon puis je les ai réservées en les démaillotant de leur plastique peu esthétique.

J’ai filtré le bouillon et je l’ai fait réduire de moitié (j’ai même rongé les os parce que je suis gourmand).

Pour servir j’ai fait revenir les gigolettes dans une poêle avec un peu d’huile d’olive pour les réchauffer et les croustiller.

En accompagnement j’ai fait un pilaf de cheveux d’anges, oignon, céleri boule et carotte râpés bien entendu cuit dans le bouillon. Mon fils adore ça et ça lui fait manger des légumes, c’est plutôt régressif je sais.

La technique c’est de faire revenir dans un wok avec un peu d’huile (d’olive par exemple) les cheveux d’ange ou vermicelles, puis quand ils sont nacrés y ajouter dans l’ordre (oignon, carotte, céleri) légumes râpés puis mouiller avec le bouillon. Ça cuit en 4/5 minutes il faut bien maintenir le niveau du bouillon, ni trop ni trop peu.

Voilà un petit plat bien sympa!