Médaillons de lotte à la soubressade

Médaillons de lotte à la soubressade

Souvenir d’une escapade à Sète

Ah, la ville de Sète, quel bonheur !

Profitant des longs week-end de mai nous sommes allés y passer 3 jours. Une location en plein centre, à quelques pas du marché couvert, une institution sétoise.

Les légumes des jardins de Mauguio, les poissons tous frais du port de pêche, les spécialités espagnoles, italiennes, nord africaines car la ville a une longue histoire de mélange : voilà de quoi se mitonner des petits plats en mariant ces produits de qualité sans se prendre la tête toutefois, on est en week-end !

Ingrédients pour 2

Pour la bisque : Carapaces de crevette, os de la lotte, 1/2 oignon, 1 gousse ail, 1/4 de bulbe de fenouil, un verre de vin blanc (picpoul de pinet), une cuiller à soupe d’huile d’olive, les queues du persil.

300 g de médaillons de lotte, 3 cm de soubressade, 3 cuiller à soupe de persil haché

Vous taillez votre oignon, votre fenouil, votre ail en morceaux.

Faîtes chauffer l’huile d’olive dans une casserole, à feu vif et faîtes rissoler ensemble tous les ingrédients solides de la bisque. Tournez bien. Quand ça prend une bonne odeur et avant que ça brûle, mouillez avec le vin blanc que vous aurez flambé au préalable et rajoutez le l’eau à hauteur.

Laissez mijoter une bonne vingtaine de minutes.

Quand ça a bien pris le goût, passez la bisque au chinois puis faîtes la réduire.

Faîtes fondre dans une casserole à feu moyen votre soubressade (enlevez la peau). Quand ça commence à rissoler mouillez avec la bisque et baissez à feu doux.à petite ébullition. Quand ce point est atteint, mettez y à pocher vos médaillons de lotte. Surveillez la cuisson (5 minutes), le poisson va durcir mais il doit rester souple.

Servez avec du persil haché.

L’accompagnement c’est un riz pilaf huile d’olive, oignon, ail, persil.

Remarque

Pour la bisque, j’ai mis des crevettes, ce qui donne un goût fort et légèrement amer parce que nous avions mangé à midi e que j’avais ça sous la main mais bien entendu vous pouvez remplacer par des carapaces de langouste ou de homard 🙂 voire des arêtes et des têtes de poisson.

 

Publicités

Les oeufs à la soubressade

« Je suis pied-noir et je le reste… »

Merci à Pierre, le « petit dernier » abonné au blog. Il a su nous rappeler lors d’un repas la gourmandise de ce plat simple et qui tient au corps.

Je vous laisse deviner la recette avec les photos. Juste deux ingrédients et une bonne poêle.

A vous de jouer. Un régal, surtout le matin au petit déjeuner.

« Les œufs à la soubressade »

Les pieds noirs disent soubressade, mais en fait, c’est une charcuterie espagnole, de majorque qui s’appelle sobrassada. C’est du gras de porc, de la viande de porc hachée menue et du paprika espagnol voire d’autres épices  (sans doute pour la conservation).

Vous la trouvez traditionnellement dans un boyau comme sur la photo mais en espagne ça se vend même dans une boîte hermétique, comme une pâte à tartiner. Et franchement je préfère ça à du nutella sur mes tartines.

La faire frire dans une poêle avec des œufs, c’est juste un moment de pur bonheur. J’en fais aussi des œufs brouillés. Quand ce sera le cas, je vous envoie la photo.