Tortilla de pois chiches aux légumes

Toujours à me creuser la tête pour cuisiner sans œufs, ni lactose, ni gluten. Et puis vous l’avez remarqué, j’affectionne la farine de pois chiches. Je pourrais vous sortir un discours formaté sur les protéines végétales, le respect de la planète, l’amour pour nos frères animaux… mais en fait c’est juste mon côté blédard qui revient à la surface.

Donc voici des galettes de légumes bien gourmandes.

Pour 4 galettes de 12 cm de diamètre

2 verres de cuisine de farine de pois chiches (125 g), un verre d’eau (125 cl), sel, 2 CAS d’huile d’olive, sel, poivre.

1 carotte, 2 champignons bruns, 1 demi oignon rouge, 1 CAS de feuilles de livèche hachées (ou céleri sinon), 2 CAS de persil plat haché, sel, poivre

Mélangez la farine, l’eau, le sel, le poivre, l’huile d’olive. Laissez reposer.

Râpez la carotte à râpe moyenne puis coupez là en tous petits bouts.

Taillez de la même manière l’oignon et les champignons.

Dans une poêle à feu moyen faîtes fondre l’oignon avec un peu d’huile d’olive puis rajoutez dans l’ordre la carotte, la livèche, les champignons et le persil. Sel, poivre.

Laissez tiédir puis mélanger à la pâte de pois chiches.

Huilez une grande poêle à blinis, à feu doux et déposez des galettes d’1 cm d’épaisseur avec une cuiller de service de pâte. Quand les bords se décollent, retournez puis quand c’est doré de l’autre côté, réservez.

Cuisez ainsi vos galettes qui feront un accompagnement ou pourront se déguster seules ou avec un accompagnement de votre goût (tartinades diverses, coulis de tomates, tzatziki..).

Vous verrez, le mélange en goût est puissant mais vous pouvez varier les légumes à incorporer et l’assaisonnement aussi.

En fait c’est une sorte d’omelette végétale, donc vous pouvez à peu près tout y mettre dedans : fromage, lardons, jambon, fines herbes, épices…

En fait je pensais avoir fait une grande découverte mais c’est la recette du pakora indien. Allez chercher sur le net, il y a plein de recettes.

 

Bien manger à Braga

« Une cuisine paysanne pour des citadins », telle est la devise affichée du restaurant Velhos Tempos à Braga au 7 rua do Carmo.

Disons simplement que vous y trouverez une cuisine portugaise authentique avec la patte d’un cuisinier.

Ici, on ne triche pas, la cuisine est à claire voie donc vous pouvez voir le boulot. Tout est effectivement préparé ici.

Comme toujours au Portugal, les parts sont généreuses.

Vous voyez en photo de la morue (en fait vous ne la voyez pas) cuite sous une purée de pois chiches pimentée. La purée a bon goût, sans amertume et la morue est restée dessous parfaitement moelleuse.

Le second plat que nous avons dégusté est un civet de « porco preto » (c’est du porc noir ibérique) cuisiné avec des coques. La marinade a rendu le morceau d’une tendreté extraordinaire, j’ai trouvé que les coques y amènent un petit goût iodé intéressant. Le tout servi sur une généreuse portion de pommes de terres sautées, au cas où on ait encore fin !

Quant au personnel, parfait ! Et en plus notre serveuse parlait un français excellent, à vous donner honte de baragouiner seulement quelques mots de portugais.

Si vous passez par Braga, allez y. C’est au centre, pas loin de la Place de la République et à deux pas du marché couvert qui vaut lui aussi une visite !

 

 

 

Chez Maria!

Spécialité portugaises 1 Spécialité portugaises 2

On est allés avec quelques copains se taper des spécialités portugaises l’autre jour.

C’était énorme!!! Salade de poulpes, salade d’oreilles de cochon, filet mignon mariné, tripes de porcs frites et boyaux farcis, morue, feuilles de navet, rates rissolées… On s’en est mis plein la lampe.

Il faut connaître le bar restaurant chez Maria au Puy en Velay (31 avenue Foch, 04 71 09 42 85), tout en générosité! Chaque jour c’est menu ouvrier pour un tarif correct (13€) avec entrée, plat, fromage, dessert vin et café ! C’est pantagruélique, voire gargantuesque.  Les spécialités c’est sur commande. Elle fait une paëlla…

Allez-y vite avant qu’un règlement de l’Union Européenne fasse fermer le bistrot et qu’il soit remplacé par de la restauration rapide.