Chou frisé en salade, noix et filet séché

chou frisé en salade aux noix

Toute simple : une salade de saison, aux goûts prononcés

Le petit chou frisé (15cm de diamètre à tout cassé) que j’ai acheté ce matin au marché a fini pour partie en salade, le cœur en compotée avec des carottes et des lardons.

Il n’y a pas à dire, les nervures et le joli vert, ça en jette. Et rien de plus simple !

Pour 2 personnes en plat unique

Une dizaine de belles feuilles extérieures de chou frisé – Une dizaines de tranches de filet mignon séché – 12 cerneaux de noix – 4 radis

Pour la sauce salade : une cuiller à café de moutarde – une cuiller à soupe de vinaigre de cidre – 2 cuillers à soupe d’huile de colza – une cuiller à soupe d’huile de noisette – sel – poivre

Recette:

Enlevez les côtes de vos feuilles de chou, rincez les puis plongez les dans l’eau bouillante et laissez cuire 2 minutes à la reprise de l’ébullition.

Refroidir à l’eau glacée ce qui permet de fixer la chlorophylle et d’arrêter la cuisson. Vs feuilles doivent rester croquantes.

Détaillez les en rectangles de 2 cm de hauteur sur 4 de largeur à peu près bien sûr.

Lavez les radis, détaillez les en rondelles de 1 mm d’épaisseur.

Faîtes torréfier à sec dans une poêle brûlante les cerneaux de noix.

Faîtes votre sauce au fouet.

Mélangez les végétaux puis ajoutez sur les assiettes les tranches de filet et les noix encore tièdes.

Dégustez

Commentaires

Vous pouvez remplacer le filet séché par du magret de canard séché, des lardons poêlés, du jambon cru ou même quelques lamelles de hareng.

Rajouter aussi quelques tranches de pomme.

jJai mis de l’huile de noisette parce que je n’avais plus d’huile de noix. Ce serait plus logique dans la recette, mais c’est très bon.

Pesto Asperges Vertes – Brebis – Noisettes

Pesto asperge verte - noisette - brebis

A tartiner, à mélanger à des pâtes…

Pesto asperge verte - noisette - brebis classe

En version chic, sous le cerisier, avec des rondelles de radis et un chardonnay pétillant de la Marne (*)

L’asperge verte j’adore, surtout les pointes. Alors je cuisine en général  les tiges à part. Aujourd’hui j’en ai fait un pesto dont vous me direz des nouvelles. Il a ensuite été cuisiné avec des  pâtes ( au moule de bronze) et quelques champignons bruns coupés en quartier et revenus à l’huile d’olive.

Rien de sorcier

Les tiges d’une botte de 500 g d’asperges vertes.

10 g de fromage de brebis + 2 copeaux de vieux brebis

8 noisettes

2 cuillères à soupe d’huile de colza

2 cuillères à soupe d’huile de noisette

Un champignon brun qui traîne dans le coin

Sel – poivre

La recette

Lavez les tiges d’asperges, enlevez les parties les plus ligneuses à l’économe (je l’ai pas fait d’où les fils que vous voyez. Pourquoi pas?)

Coupez en tronçons de 4 cm et faîtes cuite à la vapeur une douzaine de minutes. Il faut que la pulpe soit cuite.

Concassez grossièrement les noisettes puis faîtes les torréfier dans une poêle à sec.

Brosser votre champignon et coupez le en 8.

Mélangez tous vos ingrédients, passez au mixeur. Cela doit vous donner une belle pâte à tartiner. Au besoin rajoutez de l’huile.

Utilisations multiples : toast comme sur la photo, pour une tartinade entre copines (c’est trôôôp bon j’te dis !), dans des pâtes, pour terminer une poêlée de légumes, sur des pommes de terre au four,  sur des blinis avec du saumon fumé et une tranchette de citron, comme base à tartiner d’un wrap chicos (je vois bien des pointes d’asperges, du saumon fumé, des tomates cerises et peut être un peu de salade)…

Vous pouvez aussi changer les ingrédients du pesto mais je vous jure que là, là, là, (**) c’est l’asperge qui est devant.

(*) Appelé communément champagne

(**) expression vernaculaire que seuls quelques initiés reconnaîtront